1. Programme

"L’intervention artistique sur la digue et la possibilité pour le public de s’y rendre en promenade consacreront l’aboutissement de ce long processus destiné à favoriser les « retrouvailles » entre la ville et le port, entre les habitants et la mer. L’intervention artistique constituera la concrétisation symbolique de ces retrouvailles."

Extrait du dossier de consultation, 2011 

2. Paramètres

La Digue du Large est une bande de béton et de pierres de sept kilomètres de long s’étend de la passe du Vieux Port jusqu’à l’Estaque et protège de la houle et des tempêtes les bassins de la Joliette et les bateaux qui y stationnent. Construite à partir de 1844 et achevée en 1970, la digue forme un angle qui épouse la forme des ports de la Joliette et d’Arenc. Ses qualités exceptionnelles l’ont hissée du statut de simple ouvrage technique à celui de monument marseillais ; elle est une œuvre unique en France, à la frontière de l’architecture et de la sculpture. 

3. Proposition

Les Terrasses proposent au public, de vivre une expérience : celle d’un cheminement dans l’œuvre, qui s’apparente à une promenade sur les toits d’une ville méditerranéenne. Ces terrasses sont peintes à la chaux, dont le blanc immaculé les rend visibles de la côte comme une forme ample, poétique, et linéaire ; celle d’une crête de volumes d’une blancheur rassurante avec lesquels la lumière joue en permanence.

Kader Attia, Octobre 2012

FICHE TECHNIQUE

opération sculpture monumentale dans le cadre de Marseille-Provence 2013, capitale de la culture

mission étude de faisabilité et maîtrise d'œuvre technique pour l'installation

équipe Pablo del Amo maître d'œuvre, ARTER production, Kader Attia artiste, François Barré direction artistique, i2c structure

client Marseille-Provence 2013 capitale de la culture

lieu digue Saint-Marie port de Marseille 13001 Marseille

chiffre(s) 330m de long - 355 modules préfabriqués en béton armé - 500.000 €/HT gros-œuvre

statut 2013 livraison de l'œuvre